Perspectives de la coopération franco-allemande : chances et défis

Le 18 mai 2021 le consortium DIZ, Allianz Industrie 4.0, Steinbeis 2i, bw-I, CyberForum et FZI a organisé l’événement de partenariat franco-allemand, réseau pour l’industrie 4.0 et l’IA l’intelligence artificielle appliquée. En introduction du programme, il y avait deux discours comme points forts de l’événement. La deuxième intervention a été prononcée par Axel Stabnau, membre du comité de direction du Club d’Affaires Franco-Allemand du Rhin Supérieur (CAFA RSO) ayant de nombreuses années d’expérience en tant que « médiateur » des deux cultures. Il a donc présenté les « compétences relationnelles » nécessaires à ceux qui veulent travailler avec succès avec des personnes de l’autre pays.

« Bonjour à tous !

Je suis heureux de vous parler des « PERSPECTIVES SUR LA COOPÉRATION FRANCO-ALLEMANDE – sur les chances et les défis ». 

Mon nom est Axel Stabnau, je suis français et allemand. J’ai travaillé et vécu dans les deux pays et mon travail est de connecter et d’accélérer les relations et les affaires franco-allemandes.

Avant de parler de l’intelligence artificielle, laissez-moi commencer l’événement avec l’INTELLIGENCE HUMAINE.

Aujourd’hui nous parlons en anglais, un moyen neutre de communiquer. Les langues sont la partie audible de la culture. Un peu comme un iceberg. 

Le français est une langue latine comme l’italien, l’espagnol, le portugais ou le roumain. 

Et l’allemand est une langue germanique comme l’anglais, le néerlandais, le danois ou le suédois. 

Les phrases sont différentes

Le verbe est au début en français et à la fin de la phrase en allemand.

Il faut donc écouter jusqu’à la fin de la phrase en allemand car le sens peut changer totalement.

En français, vous comprenez le sens plus rapidement et il n’est pas rare d’être interrompu.

De nombreux mots féminins en français sont des noms masculins ou neutres en allemand et vice versa.

(Le programme, Das Programm – Die Industrie, l’industrie)

L’intonation des mots est différente (Par exemple mon prénom avec seulement quatre lettres AXEL).

Et certains mots ne peuvent pas être traduits par un mot et doivent être décrits.

(Par exemple : Gemütlichkeit est convivialité en français mais pas seulement).

Le français et l’allemand sont des langues très différentes et des cultures différentes.

Le principal défi de la collaboration franco-allemande est la communication. 

Car les  » logiciels  » humains sont différents. 

Laissez-moi donc vous donner quelques  » API  » pour faciliter la compréhension et favoriser le travail en commun.

Les Allemands ont une communication DIRECTE, orientée vers les TÂCHES. 
Ainsi, si un problème doit être résolu, nous en parlerons… de manière directe. 

Même si cela peut être désagréable pour l’un ou l’autre, cela n’a pas d’importance. 

Pour les Français, c’est inhabituel car la communication est indirecte, orientée vers les PERSONNES.

Ils se sentent agressés par une communication aussi directe. Outre le contenu, la FORME est également importante. N’oubliez pas que le français est une langue de diplomatie. 

Pour communiquer avec des Allemands, ne vous retournez pas et n’interprétez pas les possibilités. SOYEZ DROIT ! Dites clairement ce que vous avez à dire sur les bonnes et les mauvaises nouvelles. NON est un mot fréquent en allemand et ouvre la voie à la discussion et à l’argumentation.

Les émotions sont interprétées différemment en France et en Allemagne.  En France, nous aimons et avons besoin de SENTIR l’humain…

En Allemagne, le contrôle des émotions est nécessaire. N’ayez donc pas peur si votre partenaire français bouge ses bras ou commence à être plus bruyant, il ne perd pas le contrôle et n’ayez pas peur si votre partenaire allemand est sans émotion et semble être  » froid  » … il ne l’est pas.

Lorsque nous parlons de ponctualité, la compréhension du temps est différente de la France à l’Allemagne. La raison en est simple : les Français sont polychrones et les Allemands sont monochromes. Construire des relations personnelles fortes peut prendre plus de temps que prévu, donc un retard de 15 minutes en France est normal. Si vous voulez travailler avec des Allemands et les impressionner, je vous donne leur secret : prévoyez d’être à la réunion 15 ou 30 minutes avant le début, ils apprécieront !

Les Français aiment travailler sur plusieurs tâches en même temps. Les Allemands considèrent le temps comme linéaire. Ils attribuent un temps et un lieu à chaque chose et planifient la journée créneau horaire par créneau horaire. Ils n’aiment pas les interruptions, les imprévus et les pertes de temps.

Pour optimiser le temps, les Allemands programment des ateliers et des réunions avec des points de discussion. Cela permet de préparer les réponses et de prendre des décisions pendant la réunion.

D’ailleurs, en France on prend une décision et en Allemagne on « rencontre/vise » une décision (Entscheidung treffen). 

Alors pourquoi, me demanderez-vous, les Français et les Allemands devraient-ils travailler ensemble alors que la communication et les méthodes de travail sont si différentes ? 

et ma réponse est : EXACTEMENT POUR CES RAISONS !

Les différents points de vue permettent une compréhension complète et même de meilleurs résultats. 

Travailler dans un environnement interculturel, ouvre l’esprit, augmente les connaissances et accélère l’amélioration.

Si nous voulons nous mesurer aux États-Unis d’ Amérique, à la Chine, au Japon et à la Corée du Sud, nous devons jouer dans la Ligue des champions. Nos valeurs et nos objectifs sont communs, alors travaillons ensemble et construisons les meilleures solutions.

Les forces des Allemands et les forces des Français sont complémentaires.

Si nous en sommes conscients et que nous nous respectons mutuellement, nous pouvons utiliser le meilleur de chacun pour construire une équipe de rêve.

En France, nous aimons discuter, faire du brainstorming et explorer les idées. Cela apporte de la créativité. 

Et si nous ne trouvons pas de solution, nous nous adaptons et sommes agiles. En France, nous avons une arme d’improvisation secrète : le SYSTEME D … La solution est parfois bancale, mais la nouvelle idée peut apporter d’autres idées, le chemin vers la bonne solution. 

Ce sont des qualités parfaites pour explorer, créer et concevoir.

Les Allemands sont orientés vers la sécurité, ils excellent dans la planification du temps, l’organisation, le contrôle des processus et la réduction des risques. La réputation de l’ingénierie allemande n’est plus à faire.

Des qualités parfaites pour le cadre, le développement approfondi et l’amélioration continue.

Naturellement, nous avons aussi des gens créatifs en Allemagne et des gens rigoureux en France. 

Je n’ai pas voulu faire une caricature française ou allemande, mais montrer des tendances par des comportements et des façons de travailler.

En se comprenant et avec bienveillance, on transforme les différences culturelles en leviers de réussite ! Les différents points de vue et idées peuvent apporter beaucoup de nouvelles idées et de grandes solutions. Seul, on va plus vite et ensemble on va plus loin. 

Notre richesse en Europe est notre complémentarité, qu’elle soit notre force pour être plus fort. 

Je vous souhaite un excellent événement de partenariat ! … et merci pour votre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page